Voir les photos (2)

Les terrasses de l'abbaye de saint Amand

Site / monument, Sites et monuments historiques classés, Ruines et vestiges à Saint-junien
  • L'ermite Amand s'est installé sur les bords de Vienne, près d'un gué, pour vivre dans la prière. Il est rejoint en 500 par Junien et tous les deux vont aider les voyageurs à passer le gué. A sa mort, Amand est enterré près de son lieu d' ermitage. C'est au XIème siècle que sa sépulture est retrouvée, et une église est construite sur le tombeau. Au XVIème siècle, les frères Récollet prennent possession du lieu, devenu vétuste. Après des travaux, l'abbaye est constituée d'une église, d'un...
    L'ermite Amand s'est installé sur les bords de Vienne, près d'un gué, pour vivre dans la prière. Il est rejoint en 500 par Junien et tous les deux vont aider les voyageurs à passer le gué. A sa mort, Amand est enterré près de son lieu d' ermitage. C'est au XIème siècle que sa sépulture est retrouvée, et une église est construite sur le tombeau. Au XVIème siècle, les frères Récollet prennent possession du lieu, devenu vétuste. Après des travaux, l'abbaye est constituée d'une église, d'un réfectoire et des cellules monacales. A la Révolution, l'ensemble de la propriété est vendu au sieur Bernard, meunier, qui la revend au sieur Périgord, sous-préfet de Rochechouart. Ce dernier démolit les bâtiments et avec les matériaux, des murailles de soutènement sont construites, donnant à l'abbaye son aspect fortifié. Aujourd'hui, il ne reste que le transept nord, et des jardins ont été aménagés.
  • Environnement
    • En ville
Fermer