Oradour Sur Glane 2019 Otpol Village Martyr 1980x1320Oradour Sur Glane 2019 Otpol Village Martyr 1980x1320
©Oradour Sur Glane 2019 Otpol Village Martyr 1980x1320|Poltourisme-OTPOL
Immersion dans l'histoire Oradour-sur-Glane, symbole de la barbarie nazie

Village martyr d’Oradour-sur-Glane

“Un lieu comme celui-là reste une chose commune à tous, une chose où tout le monde reconnaît le malheur commun, la volonté commune et l’espérance commune.”
Général De Gaulle.

Le massacre d’Oradour-sur-Glane

Il y a des lieux à côté desquels on ne peut pas passer. Des lieux qu’on ne peut pas oublier. Des lieux, qui par le poids de leur histoire, doivent être visités. C’est le cas d’Oradour-sur-Glane. Ce village limousin qui, le 10 juin 1944, a vu sa population massacrée par une unité de la division SS Das Reich.

Les circonstances du massacre

Le 10 juin 1944, Oradour-sur-Glane entre tristement dans l’histoire.

Alors que rien ne laissait présager une telle violence dans ce village de campagne, les nazis prirent odieusement la vie de 643 personnes. Après avoir pris possession du village, la division allemande sépare les femmes et enfants des hommes. Ces derniers sont répartis dans les granges alors que les femmes et les enfants sont regroupés dans l’église du village. Une longue attente, pleine d’incertitude, démarre avant de vivre l’horreur. Les nazis n’épargnent personne. A la suite de l’exécution par les armes, le village est pillé et brûlé. Seulement 6 personnes ont réussi à s’échapper du village. Ils sont aujourd’hui tous décédés.

 

Visite du Centre de la mémoire d'Oradour
Visite du Centre de la mémoire d'Oradour
Visite du Centre de la mémoire d'Oradour

Le besoin de mémoire

Peu de temps après le massacre d’Oradour-sur-Glane, le Général De Gaulle décide que les ruines du village martyr seront conservées. Oradour-sur-Glane sera le symbole des atrocités commises par les nazis en France. Lors de sa visite en mars 1945, le général De Gaulle rappel « qu’un lieu comme celui-là reste une chose commune à tous, une chose où tout le monde reconnaît le malheur commun, la volonté commune et l’espérance commune ».

Au fil des années, la nécessité d’un espace expliquant le contexte dans lequel s’est déroulé le massacre d’Oradour-sur-Glane s’impose. C’est en 1998 que le centre de la mémoire est inauguré.

  • Dans cet espace muséographique, vous vous familiarisez avec l’histoire d’Oradour-sur-Glane et plus globalement avec cette période trouble qu’est la Seconde Guerre Mondiale à l’aide de documents d’archives, de films et de témoignages.

Bon à savoir

Jours d'ouverture

 

Le centre de la mémoire est ouvert 7j/7 du 14 janvier au 16 décembre. 

Le village martyr est accessible toute l’année, gratuitement en passant par le centre de la mémoire.

Durée de visite

 

La durée de visite conseillée pour le village martyr est entre 45 min et 1h30.

Pour le centre de la mémoire, la durée de visite est d’environ 1h. 

Infos pratiques

 

Pour le centre de la mémoire, les visites guidées se font uniquement pour les groupes à partir de 20 personnes.

Les animaux ne sont pas acceptés dans le village martyr. 

Notre conseil de visite

 

Il n’y a pas de commentaires dans le village martyr expliquant le contexte. Nous vous conseillons de visiter en premier le centre de la mémoire.

Vous visitez avec des enfants ? Demandez conseil aux agents du centre de la mémoire afin de repérer et d’éviter les images choquantes.

Découvrez les alentours d'Oradour-sur-Glane

Fermer